Le témoin et l’objet

Les collections de la Cité ont la particularité de comprendre de nombreux dons de personnes illustres ou inconnues qui ont vécu une migration.
Un objet est toujours lié à ces témoignages.
Ce sont des objets du quotidien, « du dérisoire », jamais folklorique, pris à la hâte au moment de partir ou choisis avec soin comme souvenir du pays quitté.
L’atelier s’attache à creuser la question de l’appropriation et de la personnalisation d’un objet neutre et ordinaire, par marquage, collage, accumulation, répétition.

L’objet vient alors s’insérer dans un portrait photographique individuel des participants.